Il n’y a pas de journaux satiriques au Maghreb comme vous pouvez les voir en France, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de sujets dignes de ce genre de journalisme, pour ainsi dire. Et ce genre trouvera d’abord pas mal de sujets en provenance des politiciens de la region. Quelques semaines avant que les élections législatives à venir, et le partie historique Algérien, le FLN (Front de libération nationale) est au milieu d’une crise affectant directement son leader, l’ultra-conservateur, pro-Arabe et pro-religion Abdelaziz Belkhadem.

Abdelaziz Belkhadem

Le Secrétaire général a été aux prises avec une rébellion totalle contre lui par presque tous les membres du parti pour ses décisions bizares concerant la sélection des candidats pour les élections législatives de Mai 2012. Parmi ceux qui ont été sélectionnés pour representer la capitale Alger est Mohamed Larbi Ould Khelifa, l’homme qui dirige la strategie d’arabisation de l’algerie au sein du Haut Conseil de la Langue Arabe.

Mais considérez la très étrange affaire de Asma Ben Kada, celle qui desire devenir politicienne mais par distance. Ben Kada apparement n’a jamais été un membre du FLN et vit aux Emirates. Cependant, elle a eu le “privilege” d’avoir épouser le prédicateur égyptien de 85-ans, Yusuf al-Qaradawi, lui permettant de faire parti de l’elite Arabo-conservateurs de l’algerie, probablement a la solde des Emirs du Gulf. Selon des informations rapportées par la presse, Al-Qaradawi a rencontré la tres jeune Asma en 1989, durant une visite en Algérie. Elle était de quelque 40 ans de moins que lui.

Séduite par le theologien à travers une série de lettres et correspondences, ils se sont mariés au Liban en 1996 alors qu’elle étudiait les sciences politiques en Jordanie. Quelques mois plus tard, al-Qaradawi la divorce au moyen d’une simple lettre de “licenciement”. De sa residence dans un Emirat Arabe, Ben Kada veut représenter Alger dans les prochaines elections legislatives. De quoi faire rire!

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler du Sheikh Al-Qaradawi, Il est presque comme le Pape pour les catholiques. Ce qu’il dit est pratiquement parole d’évangile. Et aussi, il ne fait confiance a personne, meme pas a sa future epouse. En fait, selon les médias, le gouvernement égyptien de Hosni Moubarak, un tres bon ami du Sheikh, a nommé un espion travaillant comme un membre de la haute direction en l’Algérie de la societe Egyptienne de téléphonie mobile Orascom, spécialement pour surveiller la future epouse d’Al-Qaradawi, celle qui pense devenir un representant des Algerois et Algeroises. De la vrais comedie.